J’ai ouvert la Journée « Victimes du terrorisme : le suivi en question » organisée par l’ALFEST


J’ai prononcé un discours d’ouverture, mardi 14 juin, à l’Ecole du Val de Grâce, à l’occasion de la Journée scientifique organisée par l’Association de Langue Française pour l’Etude du Stress et du Trauma (ALFEST) sur le thème « Victimes du terrorisme : le suivi en question ».

Cela a notamment été l’occasion pour moi de rappeler que les victimes physiques n’ont pas les mêmes besoins d’accompagnement que celles qui ont été choquées ou impliquées. A cet effet, cela souligne l’importance de la prise en charge du traumatisme psychique des victimes d’actes de terrorisme.

L’intervention de psychiatres, psychologues, thérapeutes, professionnels et bénévoles est indispensable à toutes les étapes de la vie de la victime pour penser de nouveaux repères : dès le début du choc et après.

 

[ Lire le discours ]