Lancement d’un cycle de tables rondes autour de l’accompagnement psychologique des victimes


En dépit des efforts engagés pour garantir une prise en charge psychologique des victimes, l’accompagnement psychologique, notamment aux psycho-traumas, reste le parent pauvre de la politique d’aide aux victimes. Les professionnels de santé formés au psycho-trauma ainsi que les pédo-psychiatres font cruellement défaut : en l’espace de 10 ans, leur nombre a chuté de 50%. Des lacunes persistent en ce qui concerne le suivi psychologique sur le long-terme.

La secrétaire d’Etat à l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, souhaite y remédier.  C’est pourquoi elle a décidé d’ouvrir un cycle de réflexion consacré aux conditions d’accompagnement psychologique réussi à la suite d’attentats et d’autres catastrophes.

 

[ Lire le discours ]

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.