L’avenir n’attend pas


 

 

L’avenir n’attend pas est une association loi 1901, présidée par Juliette Méadel.

L’Avenir n’attend pas entend attirer l’attention des pouvoirs publics et des responsables politiques sur les réformes à mener dans les secteurs stratégiques que sont l’enfance, la jeunesse, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et l’économie de la connaissance.

Pour atteindre cet objectif, Lanap agit dans deux directions. Lanap produit des articles, notes, vidéos, photographies, témoignages audio, qui permettent de mobiliser, d’apporter des éléments de diagnostic et de proposer des solutions dans ses domaines d’interventions. Lanap entend également soutenir, valoriser et contribuer au progrès social directement et indirectement, avec des associations et des collectifs citoyens qui auront obtenu de bons résultats sur le terrain.

L’association entend globalement militer en faveur de l’innovation sociale et des expérimentations de terrain sur les domaines d’intérêt de l’association que sont en particulier l’établissement du service public de la petite enfance et la lutte pour l’égalité des genres ; être force de proposition auprès des politiques, des pouvoirs publics et des acteurs du secteur économique, pour une meilleure prise en compte dès à présent, des besoins des familles (sous leurs diverses formes) et des individus et faire émerger les outils institutionnels destinés à favoriser et promouvoir la mise en oeuvre de structures et de solutions mieux adaptées à la réalité des problèmes de garde et d’éducation, sur l’ensemble de nos territoires.

 

[Voir les derniers articles de L’Avenir N’attend Pas]


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

9 commentaires sur “L’avenir n’attend pas

  • Nathan guebels

    Bonjour madame je vient de vous suivre votre intervention à la télévision sur la formation continue je voulais rentrer En formation continue pôle emploi et la mission locale se renvoient la balle en disant que je suis pas prioritaire ils disent qu’ils ni à pas de financement

  • Nathan guebels

    Bonjour je vous entendue sur plusieurs émissions télé sur la formation continue la mission locale pôle emploi ce renvoie la balle en disant que je suis pas prioritaire je galère de puis 2 ans que puis-je faire

  • Nathan guebels

    Bonjour je vous est entendue dans plusieurs émissions et vous avez parlé de formation et c est cela qui m’ intéresse, en effet je galère pour trouver une formation.mission locale,cio,est tous se renvoie la balle en disant que je suis pas prioritaire et j’ai oublié de vous dire j’ai 19 ans et je suis sortie du système scolaire il y a 2 ans .que puis je faire? Cordialement. Nathan

  • hugues

    Bonjour Madame, tout d’abord je viens vous dire que je ne suis pas mais alors pas du tout de votre bord politique.Malgré cela, j’apprécie tout de même vos interventions médiatiques, vous êtes fraîche, belle et tenez bon dans vos convictions et vos idées face à d’autres intervenants.C’est quand même un plaisir de vous regarder. Alors même si je ne serai jamais de gauche je vous exprime malgré tout ma sympathie vis à vis de votre personnalité.Amitiés

  • Sylvestre

    Bonjour Madame,

    je vous présente mes respects.

    Je viens de vous voir sur Paris-première, même si nous ne sommes pas du même coté,

    je préfère entendre votre discours /réponses que ces gavés du pouvoir n’ayant jamais travaillé.

    Je vais vous suivre de loin ainsi que votre mouvement et peut-être …

    Recevez Madames , mes salutations distinguées

    Mr Alain Sylvestre

    • Juliette Méadel

      Merci Monsieur pour vos mots de soutien. L’action publique a besoin de convictions et de désintéressement. Bien cordialement.

  • michele lisbon

    bonsoir Madame,
    Je viens de suivre votre intervention sur BFMTV et je suis atterrée par votre intervention. vous le savez très bien, votre gouvernement est en train de mettre notre pays en faillite et de détruire notre politique familiale. vous avez dit a plusieurs reprises c’est la crise ? je ne comprends pas car pendant la campagne de M. Hollande, il n’y avait pas de crise, c’était M. Sarkosy la cause des déficit de la France. quand est-elle arrivée cette crise ? je vis avec 1150 euros par mois, je ne mange plus de viande et l’hiver je n’ai jamais plus de 17°parce que je ne peux pas payer l’EDF. avez-vous conscience que depuis 2 ans et demi nous sommes la tête sous l’eau ? je n’ai plus d’espoir et je ne crois plus dans ce pays que j’aimais tant. merci, merci pour votre politique désastreuse et vos incompétences. M. Lisbon

    • Juliette Méadel

      Je comprends votre désarroi. La crise économique est arrivée en 2007 et nous avons encore de la peine à en sortir. Importée des Etats Unis, issue de la spéculation financière, elle a détruit en partie notre industrie. Nous sommes en train de la reconstruire, mais c’est lent. Les départements, les communes et l’Etat peuvent aider pour augmenter le pouvoir d’achat, mais il y a encore beaucoup à faire. Ne perdez pas l’espoir, il faut se battre encore et toujours. Cordialement,
      JM