Poursuivons l’union nationale


27 01 2016 - LCP

Le but de l’état d’urgence est de répondre à un besoin précis en matière de sécurité. Il n’a donc pas pour vocation d’être instauré de manière permanente, tout au contraire.

A l’échelle des institutions, trois mois pour mener des enquêtes et poursuivre des investigations est extrêmement court. A ce titre, prolonger l’état d’urgence de quelques mois supplémentaires ne semble pas être illégitime, d’autant que Daesh vient de renouveler ses menaces à l’égard de la France.

Ne nous noyons donc pas dans de vaines considérations et poursuivons l’union nationale.