Inondations : j’ai réuni les assureurs pour coordonner l’indemnisation des personnes sinistrées


J’ai réuni lundi 6 juin les assureurs au secrétariat d’Etat à l’Aide aux victimes. Nous avons tenu une réunion constructive.

Dans un dialogue constructif, les assureurs se sont engagés à :

  • Simplifier les démarches. La déclaration de sinistres pourra être faite par tous les moyens, par exemple, par téléphone, mail, courrier. Pour ceux qui ont perdu leurs papiers, leurs factures, les assureurs accepteront tous les modes de preuve, y compris par exemple des photos.
  • Indemniser rapidement. Les assureurs se sont engagés à verser rapidement les avances. Les avances sont nécessaires dans des cas d’urgences, comme par exemple lors de la perte d’un véhicule. Donc, dans les trois à quatre jours qui suivront la publication de l’arrêté de catastrophe naturelle, des premières avances pourront être versées par les assureurs. S’agissant de l’indemnisation définitive, un objectif de délais a été fixé à deux mois.
  • Faciliter les procédures. Le versement d’indemnités forfaitaires est un point essentiel pour garantir une indemnisation rapide des petits sinistres. Ainsi, pour les sinistres de faible ampleur et en fonctions des contrats, les assureurs se sont engagés à être souples sur les formalités et à ne pas demander d’expertises. Par ailleurs, les assurances ont nommé deux coordonnateurs par département pour aider les victimes.

Je crois à une vision nationale de l’aide aux victimes en matière d’indemnisation : j’ai donc fixé rendez-vous dans un mois aux assureurs. Nous ferons le point ensemble sur le suivi des cas d’indemnisation et sur l’ensemble des chiffres.

 

[ Lire le communiqué ]